pot d'enduits naturels
boutique de peintures écologiques

Nos Patines,

(Patines chaulées, lasures chaulées, patines antiquaires, patines à blanchir...)

 

Nos Peintures à effets brossés

(peintures chaux, peinture blanche écologiquepeintures naturelles sur vernis, peintures argiles, peintures Cendrine, peintures à la craie...)

 Nos Enduits stuqués,

(Stucs chaux, stucs terra, stucs Cendrine...)

Nos Produits de finition et d'apprêtage  écologiques

(vernis, cires, apprêts, sous-couches...)

livres enduit chaux
Collection de documents pédagogiques à visée écologique écrits à partir de l'expérience concrète de véritables artisans de métier. Documents au format PDF, envoyés par mail

 

Catalogue complet des documents livrets 

ou

Découvrir les documents livrets par thème ?

  1. 1 - Chaux
  2. 2 - Liants & charges écologiques
  3. 3 - Patines sur bois & céruse
  4. 4- Enduits naturels et écologiques
  5. 5 - Peintures et enduit à effet 
  6. 6 - Préparer, traiter et relooker bois 
  7. 7 - Les trucs de base en peinture

 

 

 

 

 

  1. Meubles relookés et patinés
  2. Peintures naturelles et enduits muraux
  3. Décors et luminaires
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 14:46

 

 

Faire un enduit chaux pour

un mur en pierres apparentes

 

 

 

Mur en pierres à la chaux : quel aspect final ?

Vous souhaitez réaliser un enduit chaux pour votre mur en pierres ? Avant tout, il s'agit de préciser votre demande. En effet, en fonction de l'aspect final que vous souhaitez obtenir, vous préparerez un enduit de chaux de nature différente et vous l'appliquerez également de manière différente.

 

 

 

Voulez vous recouvrir d'un enduit toutes les pierres ? Vous ne verrez plus du tout les pierres.

Comme ceci :

 

 

 

Voulez vous jointer les pierres et les laisser apparentes ?

Comme ceci : 

 

 

 

Voulez vous jointer les pierres et noyer presque toutes les pierres dans l'enduit : seules quelques parties des pierres émergeront. Comme ceci :

 

 

Les règles de base pour l'enduit chaux pour mur en pierres : 

Je vous indique ci dessous quelques règles de base que vous devez conserver en mémoire. A partir de ces indications élémentaires, vous affinerez votre recette et l'application du mortier de chaux.

 

La recette ? La recette classique, celle avec laquelle vous ne pouvez pas faire d'erreur, quoiqu'on vous raconte par ailleurs :  

  • 1 volume de chaux (le liant) et 3 volumes de sable. Vous ajouterez de l'eau pour obtenir un mortier à consistance ni trop fluide (qui dégouline) ni trop épais (qui ne s'étale pas du tout sur la taloche). Sur cette photo, vous constatez que le mortier de chaux ne fait pas une masse : il est trop sec.

 

Ci-dessous : application du mortier de chaux à la règle : le mortier a la consistance parfaite. 

 

Le sable ?

  • Le sable de granulométrie moyenne : 0/4. Se trouve dans les carrières (moins cher qu'ailleurs), dans les magasins de bricolage, dans les magasins de matériaux de construction (style Point P). Plus le sable est fin (0/2) plus le joint est mince. On aura des fissures si on réalise un joint trop épais avec un sable très fin. Dans ce cas, on superpose les couches de joints.

La chaux ?

  • La chaux hydraulique NHL3.5 car elle est adaptée à la plupart des cas. Se trouve dans tous les magasins de bricolage, de matériaux et chez les spécialistes des matériaux écologiques. 

 

Les conditions d'application ?

  • Ni très chaud (fortes chaleurs estivales) ni trop froid (gel de l'hiver) : dans le premier cas, la chaux est grillée et se met à poudrer ou se détacher du mur dès qu'on le gratte. Le gel empêche la chaux de carbonater correctement en bloquant le processus.
  • Pas de vent : le vent dessèche la chaux comme un ventilateur ou un chauffage.
  • Pas de pluie battante : la pluie battante délave la chaux contenue dans le mortier et fait perdre toute adhérence au futur enduit même dans les joints. Elle blanchira aussi toutes les pierres (s'il s'agit d'un mur en pierres qui resteront apparentes).
  • Protégez le chantier en installant sur l’échafaudage une grande bâche : elle évitera la dessiccation du à l'action du soleil et le délavage de la pluie. 

 

 

Les questions à se poser 

  • On choisit la chaux en fonction de la nature du mortier, de sa future épaisseur, du nombre de couches successives et de la nature de la pierre (pierres dures, ou tendres ?) :

- Chaux aérienne

- ou chaux hydraulique NHL2

- ou chaux hydraulique NHL3.5

 

 

  • On choisit la recette du mortier de chaux en fonction des qualités physiques du bâti : un bâti sensible à l'humidité ? Un mur intérieur ? Un mur en rez de chaussée ? etc; En fonction de l'emplacement et des particularités du mur en pierres, vous allez pouvoir varier la recette du mortier :

- chaux/sable

- ou chaux/sable/pouzzolane

- ou chaux/chanvre

- ou chaux/chanvre/sable

- ou chaux/sable/ponce

- ou chaux/terre/sable

- etc. 

 

  • On choisit les charges (sables, ponces, pouzzolane, terre, chamotte, etc.) en fonction de l'épaisseur du futur mortier et des propriétés du bâti. Par exemple, un mur dont les joints ont été réalisés avec un mélange chaux/terre sera rénové à l'identique. Vous tamiserez la terre locale pour faire votre mélange.

 

  • On adapte la taille de ses outils au chantier : réaliser 10m² de joints ou de mortier de chaux nécessite une truelle et une auge. Mais pour une surface plus importante, on s'équipe d'une bétonnière.

 

Vous voulez en savoir plus ? 

Deux tomes, 150 pages.

Chaux : pour tout savoir ou presque...

 

Partager cet article

Repost0
Capucine patinesbio patinesbio - dans Ce qu'il faut savoir sur la chaux