Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

quelle chaux pour l'humidité

 
quelle chaux pour remontées capillaires

 

Chaux et remontées capillaires

 

Jean Phi. Falcon  11/01       Heure  18 : 25

"Bonjour Capucine,

J'aimerais avoir ton avis concernant une rénovation que je suis en train de réaliser. La maison date début 1900.

Le mur nord est contre une butte et donc, le mur est semi-enterré.

J'ai voulu remplacer une prise électrique et je me suis rendu compte que le mur en plâtre se désagrège. J'ai commencé à décroûté une partie de ce plâtre et  j'ai trouvé un doublage en briques avec un vide d'air.

La brique semble subir une altération : sur près de 1m20, elle se désagrège. 

A l'extérieur, toute la maison est enduite d'un crépis ciment.

Pourrais tu me dire quoi faire ? 

Merci encore pour tes conseils et ton site que je viens de découvrir et que je trouve plein d'infos !

Bien à toi, Jean Phi."

11/01   19:01

Bonsoir Jean Phi,

Merci pour tes compliments. 

Pour ta rénovation, sache que le plâtre en rez de chaussée dans un vieux bâti qui est sujet à l'humidité ne peut qu'engendrer des désordres : le plâtre attire l'eau et l'absorbe. Le ciment de l'extérieur bloque l'humidité. Le plâtre arrive à saturation et cherche à dégorger : c'est la brique cuite qui absorbe. Elle arrive également à saturation mais est également soumise aux sels des remontées capillaires. résultat : elle se désagrège.

Pour parvenir à désaturer ton mur :

- décroûte tout le plâtre : à remplacer par un enduit chaux sans charge végétale (voir le livre "Chaux : pour tout savoir ou presque")

- décroûte le ciment extérieur et remplace le par un enduit chaux pouzzolanique (voir le même livre). Cela permet les échanges hydriques.

L'idéal étant de créer une zone tampon en repoussant la butte sur 1 mètre. C'est ce qui a été réalisé sur la maison ancienne des années 1900 que j'ai vu hier en région aixoise pour des travaux.

Belle rénovation !

Capucine."

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article