Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

stuc de chaux : techniques

 

Stuc de chaux : techniques

- Tous droits réservés Patinesbio -

  16/11        Heure  10 : 02

"Bonjour

 

Je reviens vers vous (après avoir fait un tour sur le site web) pour savoir si votre travail sur le marmorino et le tadelakt est toujours en projet ou s'il est disponible ?

 

Merci d'avance pour votre réponse.Je viens de commander le fascicule sur comment peindre à la chaux sur un mur peint. Je veux confirmer que ma pratique est dans les règles de l'art que vous exposez ! en pratique je fais tomber ce qui ne tient pas, puis je passe une couche de colle PF3 (voir plusieurs pour égaliser le mur) et ensuite soit un enduit fin (chaux, poudre de marbre, prédose pigments, puis ferrage pour une surface brillante, ou égalisation à l'éponge pour une surface mate), soit un badigeon. 

 

Je pense m'orienter de plus en plus vers de la chaux en pâte et non plus en poudre type CL90.

 

J'ai lu avec intérêt le livre d'Iris Viagardini "Enduits et badigeons de chaux", je ne comprends pas pourquoi elle inverse avec la chaux en pâte les différentes couches : pour un volume de chaux 3 volumes de sable en sous couche pour terminer la troisième couche à 1 vol de chaux pour un volume de sable.

 

En chaux aérienne en poudre on lit souvent l'inverse...

 

Si vous avez une explication je suis preneur!

 

Bien cordialement,

 

P. Tantin

Bonjour

 

Pour pouvoir faire adhérer un enduit chaux, on applique au préalable un mortier de chaux.

Il existe diverses formulations des mortiers de chaux. Ce que l’on nomme « apprêts » sont des mortiers de préparation du support ; ce que moi j’appelle les « mortiers de fond » et qui ne sont jamais des finitions :

  • Le gobetis d’accroche (qui est la sous couche) = 1 volume de chaux hydraulique NHL3.5 (OU NHL2) + 2 ou 2.5 de sable grossier sur un support ciment, terre, siporex… Fin et assez liquide et non lissé. Ce gobetis est nécessaire pour préparer certains supports à un mortier de chaux classique.
  • Le mortier de chaux classique : Si le gobetis n’est pas nécessaire, (par exemple sur un support briques, pierres…) on applique un mortier de chaux classique qui est 1 chaux NHL3.5 pour 3 sable 0/4 (toujours) frotassé. Il arrive aussi que ce mortier de chaux classique soit batardé avec ½ volume de ciment pour pouvoir sortir du ciment (support ciment/béton). On le laisse bien sécher (3 semaines minimum) pour lui laisser le temps de faire sa prise aérienne. Sinon c’est là qu’on a des décollements car le stuc qui est plus chargé (en général 1 pour 1) va tirer et décoller le mortier. Mais si le mortier est bien sec, alors, il joue son rôle d’ »apprêt ». J’applique toujours mes stucs naturels sur un mortier 1 pour 3 sec à cœur.
  • Ci-dessous : application d'un stuc marmorino traditionnel sur un mortier de chaux classique :
  • comment appliquer un stuc de chaux

    Le procédé d'application des couches de fond en superposition répond à ce principe : "le gras porte le maigre".

C'est le même principe pour l'application d'un stuc de chaux traditionnel := stucco ferré pelliculaire, stuc marmorino, stuc cocciopesto, stuc tadelakt, etc

A partir du moment où votre "fond" (votre mur) est préparé et sec, on recommence avec le même principe pour l'application du stuc (quelque soit le stuc) : 2 couches superposées minimum et moi, je conserve toujours la même proportion liant/charges mais je change la granulométrie (du plus gros au plus fin). C'est la technique que m'ont enseignée mes oncles du métier.

 

Ces stucs sont formulés en chaux aérienne ou en chaux hydraulique tendre (NHL2) très précisément et pas du tout forcément en 1 pour 1. 1 pour 1 c’est le stuc tadelakt uniquement. Le tadelakt n’est pas réalisé à la chaux aérienne en pâte. Ci-dessous : stuc de chaux fin réalisé avec une chaux NHL3.5...

stuc de chaux avec chaux hydraulique

 

Les recettes des stucs de chaux diffèrent selon la nature du stuc. Les stucs de chaux c’est compliqué et il faut en avoir fait beaucoup pour comprendre leurs diversités et la nécessité de mettre 3/4 de chaux pour 1 de sable dans certains cas.  Ils sont tous ferrés. 

Le livret que j’ai réalisé est celui-ci « Préparer et appliquer un marmorino : notions de base des stucs de chaux ».

Mais j’ai également  un livre beaucoup plus complet « Chaux : pour tout savoir ou presque » en deux parties ». La seconde partie traite des mortiers, stucs et bétons de chaux ».

Bonne chaux !

 

Capucine."

 

 

 

 

 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article