Fabrication artisanale française garantie  Produits 100% naturels   

Patinesbio, c'est une large gamme de peintures, de patines et de stucs 100% naturels, inventée au début du XXI siècle par une arrière-petite fille d'artisans :  Des stucs minéraux, bruts, naturels ; des patines pour bois toutes en nuances ; des peintures saines (sans acrylique ni résines synthétiques) pour tous supports ; des finitions écologiques. NOUVEAU ! La gamme Relooking Facile : peintures écologiques pour peindre directement sur le vernis, la cire d'abeille ET SANS SOUS COUCHE !

 

 

 

peintures bio france, stucs bio france

Badigeons de chaux, peintures à l'argile, lasures naturelles, peintures à l'huile végétale, cire d'abeille, vernis naturels, stucs minéraux naturels, patines à la chaux pour bois, peintures naturelles pour bois... Découvrez tous les produits Patinesbio 

 

livres techniques peintures naturelles

Des livres sur la chaux, sur la terre, sur le plâtre, sur les patines antiquaires, sur les liants naturels...

 

 

Décors muraux, peintures et meubles relookés avec les produits Patinesbio

 

 

 

 

astuces peinture chaux

  Articles sur les recettes de peinture naturelle ; articles sur la chaux ; articles sur le bois ; articles sur les pigments... Des informations techniques et des conseils de Capucine. A consulter sans modération !

 

 

 

 

 

créations déco naturelles france

Capucine a créé une gamme d'objets déco pour un intérieur sain. Bois, terre cuite, argiles, éléments naturels, pierres, métal ancien... Chacun de ces objets est unique, chargé de l'énergie créatrice et joyeuse de sa créatrice.

 

les pigments naturels de Roussillon, dans le Luberon

 

24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 07:07

 

 

 

Qu'est ce qu'une peinture naturelle ? 

 

- Tous droits réservés Patinesbio- 

 

 

Ha ! Ces peintures naturelles ! On en entend et on en lit de toutes les sortes...

 

Qu'est ce qu'une peinture naturelle ?

  • Pour pouvoir qualifier une peinture de "naturelle", ses constituants doivent être naturels (bio ou pas). Et c'est déjà compliqué. Un produit naturel est un produit qui n'a pas subi de transformation chimique. Par conséquent, la liste des produits naturels devient déjà plus courte... Il est en effet difficile de qualifier de "naturel", un produit transformé par l'adjonction ou l'action de produits chimiques parfois très toxiques. 
  • Une peinture naturelle ne doit donc contenir que des matières naturelles. Mais, c'est quoi les produits naturels ?
  • - de l'oeuf, de l'huile, du lait, de la bière, de la chaux, de l'argile, de la colle naturelle, 
  • - de la craie, du sable, de la poudre de marbre, du talc, etc.

Ci-dessous Edward Vuillard - peinture à la colle de peau

Aucun élément chimique (pas de résine acrylique, pas de latex synthétique, pas de méthyl de cellulose, pas de biocides, pas d'agents chimiques anti-peau, anti dépôt, suspensif chimique...).

En ce sens, on pourra qualifier de peinture naturelle : la peinture au lait, la peinture de chaux (sans ajout de produits chimiques de toute sorte, sans dioxyde de titane), la peinture à l'argile, la peinture à l'oeuf, la peinture à la bière, la peinture à la cire d'abeille.

Ci-dessous : patine naturelle sur bois

Les avantages d'une peinture naturelle

Les avantages d'une peinture naturelle sont nombreux :

1 - Ecologique, la peinture naturelle ne contient pas ou très peu de COV. Si elle en contient, il s'agit de COV naturels dont la diffusion dans l'atmosphère de la maison est ponctuelle (le temps de séchage du film de peinture). Ensuite, la peinture naturelle est inerte.

2 - La peinture naturelle tend  à pénétrer les supports d'où la nécessité d'avoir des murs poreux. Une peinture issue de la pétrochimie (acrylique, glycéro...) créent un feuil en surface du support, un film plastifié. (c'est vrai aussi sur les meubles et les boiseries). Pour permettre à une peinture de mieux résister aux variations hygrométriques d'un bâti naturel (pierres, pisé, tapi, briques d'argile), on préférera une peinture naturelle.

3 - La peinture naturelle, et ça c'est un point de vue d'artiste, crée une surface personnelle, authentique, toujours surprenante. Les peintures industrielles tendent à l'uniformité, à la surface lisse, sans traces, sans gestes. Une peinture naturelle offre un champ créatif complexe. 

 

 

Les recettes de peinture naturelle "ancienne"

Ces recettes ressortent à l'air : on les a sorti de leurs grimoires où on est allé les chercher poussé(e) par le vent de la tendance. Les livres anciens de peinture décorative existent bel et bien. Vous pouvez trouver des infos en ligne dans  "L'art du peintre " de Jphilippe Watin. Livre très connu dans le milieu de l'artisanat d'art et de la restauration de mobilier ancien. C'est un exemple, mais il y en a d'autres.

Les peintures naturelles étaient les seules peintures dont disposaient les hommes jusqu'au XX siècle. Les premiers hommes utilisaient les produits qu'ils trouvaient autour d'eux pour créer leur monde en images : graisses animales, cendre et charbon, sang, terres, pigments terre. Est ce une preuve que les peintures naturelles sont résistantes, solides et incontestablement supérieures aux peintures plus complexes élaborées par l'homme au fil des siècles ? Rappelons nous que ces peintures sont restées confinées dans une atmosphère stable pendant des siècles. 

Notons que la plupart des vieilles recettes paysannes qui ressortent aujourd'hui ont été abandonnées pour des raisons de stabilité, de résistance et de conservation... Elles ont été élaborées au fil des siècles dans le cadre de l'habitat rural. Les paysans peignaient leurs habitations, et le mobilier, avec ce qu'ils trouvaient autour d'eux. Les œufs, le lait, la bière, le vin, la farine... Ils se passaient ces recettes "maison" de génération en génération, cherchant à utiliser des produits bon marché, économiques. Ils cherchaient à rendre leurs peintures résistantes et stables... souvent sans succès. Ils préparaient la quantité de peinture naturelle voulue car ces peintures naturelles pour la plupart ne se conservent pas plus d'une semaine. De plus, on a tendance à oublier un peu vite que de nombreuses peintures du passé étaient non seulement instables mais également toxiques en raison notamment de l'utilisation de pigments nocifs. 

Les techniques élaborées les plus belles et les plus résistantes étaient élaborées sur place par des compagnons itinérants car, avant la fin du XIX siècle, en dehors des grandes villes, il était quasiment impossible de trouver des peintures toutes prêtes à acheter. Les artisans de passage, en général des compagnons formés par des maîtres, étaient engagés par les nobles et les riches bourgeois qui seuls pouvaient se permettre de les rémunérer. Un compagnon mettait en oeuvre  des procédés et des matériaux de très bonne qualité, utilisant des techniques tenues secrètes.

 

Les "nouvelles" peintures naturelles

Les peintures naturelles ne se valent pas toutes ! Les peintures naturelles, améliorées au fil des siècles par des artisans de talents, sont d'une qualité exceptionnelle et dépassent, de loin, toutes nos peintures modernes, plus pratiques, je l'admets. Quant aux autres, il convient à présent de les rendre stables et résistantes en les adjuvantant correctement grâce à nos connaissances sur les produits naturels, ce qui laisse à désirer...

Nombre de ces anciennes recettes naturelles donnent en effet lieu à des erreurs : on confond la peinture au lait et la peinture à la caséine. La première contient du lait écrémé pauvre en caséine ; la seconde est une protéine de lait qui ne devient véritablement collante, résistante et stable, qu'après avoir été additionnée d'un produit alcalin, comme la chaux. La première est simple ; la seconde plus complexe. On pense que la colle de peau de lapin est simple à utiliser. Or, la moindre erreur de pourcentage de dilution en superposition et tout craquelle... La liste est longue. On parle de la chaux sans en connaître vraiment les spécificités. Chacun souhaite se l'approprier sans passer par la case "je peins" ou "j'enduits" à la chaux. Ca laisse songeur quant à la qualité des infos diffusées.

Il y a encore un élément qui me chiffonne dans ces histoires de peintures naturelles... c'est l'origine des matières naturelles. Tous ces produits extraordinaires (colle de peau, huile de lin, gomme-laque...) ont perdu dramatiquement leur qualité au fil de ses dernières années.  Les usines et les manufactures françaises ont disparu ou presque. Les artisans d'art aujourd'hui se désespèrent : la colle de peau de lapin, l'huile de lin, la caséine, la chaux. Il faut chercher les produits de qualité élaborés en Europe par des personnes qui connaissent leur métier.

Pire, devant la demande, certains vendeurs en ligne, peu scrupuleux, et sans compétence, vendent en ligne des produits de base de très mauvaises qualités en donnant aux fournisseurs cette remarque édifiante "de toutes façons, les gens ne comprennent rien...!". Ca fait plaisir.

Ces produits existent notamment dans le domaine de la chaux en pâte ou de la caséine. Je vous conseille d'acheter des produits de marques de référence, dans des boutiques en ligne ou dans des enseignes anciennes (avant 2000) plus chers, mais qui vous donneront des résultats fiables. Exemple : Ochra, La marchande de couleurs, le moulin de couleurs...

 

Les marques de peintures écologiques ou naturelles

Et enfin, de très nombreuses marques affirment que leurs peintures sont écologiques et naturelles alors même qu'elles contiennent des produits issus de la pétrochimie, des produits chimiques servant d'agents anti peau, suspensif chimique, agent retardateur de séchage, conservateurs chimiques...

Exemple de composition d'une peinture naturelle vendue comme "naturelle"Eau, carbonate de calcium, chaux grasse, blanc de titane, pigments minéraux, latex, cellulose, environ 0.1% de conservateur. Or, qu'est ce que  le "latex" ? C'est du latex synthétique et le latex synthétique c'est de la résine issue de la synthèse pétrochimique (pétrole)...

Cette résine se retrouve dans presque toutes les peintures, enduits et produits de finition, qualifiés d'"écologiques" ou de "naturelles". On nous induit sciemment en erreur. Car la vérité, c'est que pour répondre aux exigences du consommateur du XX siècle, les fabricants vont au plus facile : si vous ajoutez de la résine synthétique dans n'importe quelle peinture, elle adhérera sur tout (le verre, le métal, le plastique). Il suffit de trouver la bonne résine adaptée à tel usage. Et TOUTES existent...

 

Conclusion sur les peintures naturelles

1 - On nous abuse : on nous fait croire à des recettes de peinture naturelle "miracle" qui sont en réalité des pis-aller.

2 - On nous ment : on nous vend des peintures ou des enduits qui sont en réalité, encore et toujours, des peintures acryliques déguisées

3 - On nous prend pour des pigeons : on nous explique comment réaliser telle ou telle peinture (ou enduit) naturelle alors que celui ou celle qui l'explique a récupéré l'info mais ne maîtrise pas son sujet.

 

Donc :

- Vérifiez les étiquettes très précisément avant d'acheter une peinture "écologique". Ne vous fiez pas aux labels. (on sait tous ce qu'ils valent grâce aux émissions TV !) 

- Achetez des livres de professionnels (par exemple, il y a plus de 20 ans, Annie Sloan a fait un livre de qualité sur les recettes naturelles et croyez moi, celle-là, elle maîtrise ! "Peintures et finitions à l'ancienne"  Kate Gwynn et Annie Sloan. ). Si vous choisissez des éditions d'avant les années 90, vous aurez des informations de véritables pro.

- Préférez réaliser vos recettes de peinture naturelle par le biais de stages animés par des artisans professionnel ou des personnes dont c'est le métier.

 

Les peintures naturelles sont de retour. Bienvenue ! 

 Capucine

Autres articles sur le même sujet :  

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Capucine patinesbio Capucine - dans peintures bio - peintures naturelles