Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sable et enduit chaux : comment choisir

Choisir son sable pour un enduit chaux

 

Extrait du livre Chaux : pour tout savoir ou presque... Tous droits réservés.

Le sable est la charge de votre mortier de chaux. C’est lui qui donne du corps à l’enduit et lui permet de tenir sur le mur. Un liant seul, c’est-à-dire la chaux dans le cas présent, ne peut être appliqué en épaisseur sans charge.

Le sable va influencer aussi la couleur finale de votre enduit chaux. Si vous avez un sable gris, jaune ou rosé, la couleur va se marier avec la couleur dominante de la chaux.

Enfin, la granulométrie du sable donne un enduit plus ou moins résistant.

Les sables utilisables pour la réalisation de cet enduit doivent répondre à certaines caractéristiques :

  • Etre propres un minimum (trop de terre crée un autre type d'enduit)
  • Avoir une granulométrie adaptée
  • Etre de bonne qualité. Un bon sable ne doit pas rester aggloméré après avoir été serré à la main.

Le choix de votre sable est primordial.

 

1 – La granulométrie du sable

Un sable trop fin, contenant trop de fines (particules extrêmement fines), donnera un joint de chaux moins résistant et aura tendance à craqueler au-delà d’une certaine épaisseur. Plus le sable est fin, plus l’enduit est fin ; plus le sable est épais, plus l’enduit doit être épais.

A contrario, un sable lavé de ses fines, va être très régulier. Il permettra donc l'application d'un certain type d'enduit chaux. En utilisation pour un enduit de fond, il sera parfait : l'enduit de fond n'est jamais lissé. Mais en utilisation d'un enduit serré, le mortier sera trop aéré, c'est-à-dire que les vides laissés entre les particules de chaux seront trop importants créant une tendance à la fissuration si et seulement si, vous utilisez une chaux aérienne (la chaux hydraulique permet au contraire l'utilisation d'un sable sans fine).

Vous comprennez donc la subtilité.

 

On distingue trois granulométries de sable :

  • Sable fin : de 0,1 à 0,2 mm. Il s’utilise pour les enduits fins.
  • Sable moyen : de 0,2 à 0,5mm. Il est employé pour les enduits et mortiers fins, les mortiers pour joints et les couches de finition.
  • Sable gros : jusqu’à 1,6 mm. Il convient pour les bétons et mortiers lourds.

 

En règle générale, le sable d’un mortier de chaux est un sable à maçonner de granulométrie 0.4

Ci-dessous : sable riche en fines

 Dans le cas d'un sable lavé, les fines ont été passées à la laveuse et au criblage : ce qui donne ce que vous voyez sur la photo ci dessus

 

 

2 - La qualité du sable

Le sable, est une matière en poudre résultante de la désagrégation de certaines roches. En fonction des roches, le sable est de qualité différente. Il existe donc des quantités de sables différents non seulement dans leur coloration mais également dans leur composition chimique. Sur la planète, il existe des sables qui viennent de la désagrégation de roches calcaires, de roches de gypse et de roches de silice.

Le sable le plus courant en Europe est issus de roches de silice, comme dans cette carrière de sables naturels en Provence :

Tous les sables peuvent être associés à la chaux. TOUS... Mais le résultat final dépendra de ce sable. 

                           

3 – La couleur du sable

Le choix de la couleur de votre sable va influencer la teinte de votre joint de chaux. Pour qu’un mur soit harmonieux, il importe que le joint se fonde dans la masse du mur pour laisser apparaître les pierres avant tout. Si le joint de chaux est trop présent visuellement, les pierres peuvent passer au second plan. Dans le domaine de la restauration du bâti ancien, la couleur du sable est à prendre en compte.

 

Pour en savoir plus sur la bonne utilisation du sable avec la chaux, sur les dosages et les techniques d'application, consultez nos documents en PDF dans la Boutique Patinesbio.shop

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article